La peau et l’alimentation

La peau c’est quoi?

On parle de la peau comme quelque chose de bien détaché de nous, il reste que celle-ci fait partie de notre environnement direct et nous protège.

Premièrement, c’est un système qui s’assure de réguler la température intérieure pour notre bon fonctionnement. Un bel exemple est lorsque nous faisons des efforts physique, nous commençons à transpirer et nous avons chaud. C’est un peu comme le moteur de votre voiture, le corps évacue le surplus de chaleur.

 

Maintenant, saviez-vous que celle-ci est aussi un écosystème? La peau d’un adulte héberge en moyenne 1 000 000 000 000 (mille milliards) bactéries de plus de 200 espèces différentes. Elle entretient et supporte son propre micro-écosystème. Nous pouvons donc parler de flore cutanée.

Revenons à la structure de celle-ci. Nous trouvons dans la peau un système de protection contre les rayons UV, les mélanocytes, ensuite un système d’irrigation et qui la nourrit par les vaisseaux sanguins, puis il y a les nerfs qui sont nos détecteurs de sensibilités et sensations. Nous avons aussi des follicules pileux où vivent d’autres bactéries. Le follicule dans sa structure est combiné d’une poche, la glande sébacée, qui sécrète le sébum, l’huile qui se trouve sur notre peau.

Alors, pourquoi parler d’alimentation lorsque l’on parle de la peau?

On pourrait croire que nos histoires de grand-mère nous ont suivis. On se rappèle toujours nos mères qui nous disait, ne mange pas trop de sucre, ce n’est pas bon pour toi et ça donne des boutons, et bien croyez-le ou non, elles avaient raison!

Commençons par le fléau des jeunes et moins jeune, l’acné.

Plusieurs études ont maintenant démontré que l’acné est souvent intimement reliée avec une bactérie qui aime le sucre. La bactérie qui est responsable de l’acné est le « PROPIONIBACTERIUM » . Lorsque nous consommons du sucre, il y a une production d’un type d’insuline qui va provoquer un effet de barrage sur la peau et emprisonner cette bactérie. C’est à ce moment que nous aurons les premiers signes de l’année. Il ne faut pas aussi négliger l’effet que le sucre aura sur la production d’hormones. Malheureusement, ce ne sont pas celles dont nous avons besoin. Le sucre produit une sur production de notre sébum, engorgera les pores de peau et aussi nous amènera une sur-croissance de bactéries (indésirables) dans l’estomac.

Notice: cette cause n’est pas la seule responsable de l’acné, mais une importante qui se retrouve maintenant même chez les adultes.

Maintenant, allons voir un autre côté de la peau, son vieillissement. Il est tout à fait clair que chacun aura son expérience en raison de son bagage héréditaire, mais pouvons-nous faire mieux? La réponse est oui.

Lorsque nous regardons le jardin de notre peau, il va sans dire qu’il existe tous les nutriments sur celle-ci qui fait en sorte qu’elle se maintient belle et en santé selon les ressources qu’elle obtient. C’est comme votre jardin, plus vous y mettez une bonne terre et des vitamines, plus il vit en santé. Et bien la peau c’est pareil. Tout ce que nous mangeons est la source de ce que nous reflétons. En agaçant dans l’âge nous avons certains besoins essentiels et d’autres qu’il faut soit éliminer ou à toute fin, réduire. Voici quelques éléments qui nous aide à mieux vivre avec une peau en santé.

Tous les gras saturés, les sucres et autres aliments sans valeur nutritive sont de ceux qui feront travailler tout votre intérieur contre vous et contre votre flore épidermique. Il est important de toujours regarder ce que vous mettez dans votre corps, car, ces aliments sont ceux qui seront votre bonheur ou votre malheur. Il suffit de regarder un peu et d’apporter quelques ajustements parfois pour voir une grande importance.

Alors voici, si vous désirez garder une peau en santé et belle, je vous dirais, regarder ce que vous mangez et soyez assuré que tous les efforts que vous ferez pour votre corps, votre peau saura vous dire aussi merci.

Sylvie

2018-05-23T20:29:07+00:0023 mai, 2018|Informations|